Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2016 5 26 /02 /février /2016 17:44

11 septembre

 

Cyniquement parlant, tout système « global », systémique, déterminé de façon « cybernétique », possède une composante d'« autorégulation ». Ainsi du « système-monde », aujourd’hui capitaliste, mais qui tente constamment de « réguler » son « entropie » de principe.

Au sein d'un système « autorégulé », qui tend donc à une « homéostasie » « pérenne », « il arrive » « fréquemment » que deux éléments « hétérogènes », « antagonistes », et « pourrissant » le système « de l'intérieur », en viennent à s'opposer et à se détruire mutuellement, comme pour « assainir » le système. L'un vient à détruire l'autre et se détruit par là-même, affaiblissant simultanément deux instances qui empêchent « l'épanouissement » d'une « vie saine » dans le système.

En un sens, les éléments « pourrissant » le système « de l'intérieur » possèderaient une « conscience » pré-thématique de leur propension à « pourrir ». Chacun « désirerait », de façon latente, son autodestruction, car en dernière instance, même s'il l'« ignore », la « durabilité » de la « structure globale » « lui importerait ».

Instrumentalisation totalitaire du religare et capitalisme « arrogant » : deux facteurs qui « pourrissent » le monde contemporain. En un sens, le terroriste fanatique réalise le désir suicidaire latent de ce capitalisme « arrogant ». En un sens, le capitalisme « arrogant », suscitant le terrorisme par lequel l’instrumentalisation totalitaire du religare s'autodétruit, réalise le désir suicidaire latent de cet extrémisme meurtrier.

L'image spectaculaire globale que produit le tout offre un spectacle horrifique et sublime, qui renvoie au désir d'émotion constant du spectateur passif de la société marchande.

Ce genre d'« assainissement » ultra-violent, et qui suscite finalement l'indifférence et l'oubli, la non-pensée, est désastreux, ne serait-ce que parce que des vies sont prises : les vies des travailleurs du World Trade Center, travailleurs aliénés, définis comme « rouages » « fonctionnels ». Les vies des terroristes fanatisés, qui se sont à eux-mêmes ôtés, injustement, toute humanité. Les vies des individus pris dans les guerres qui s’ensuivent.

Les éléments « fonctionnels », mais devenus « dysfonctionnels », qui « pourrissent » « de l'intérieur » le « système », auraient tout aussi bien pu « prendre conscience » de la signification profonde de leur désir suicidaire, et donc s'abolir en tant que tels, sans violence.

Mais, selon cette nouvelle perspective, ce « système cybernétique » n’est plus ce qu’il faudrait alors « réguler », « assainir », en tant que tel. Ce sont ses propres évaluations froides et cyniques qui l’obligent lui-même à comprendre de la sorte ses propres pulsions morbides.

En effet, une pulsion dynamique, donc vivante, qui se formulerait, et qui serait en même temps pulsion de mort, se contredirait par là-même. Lorsqu’elle prendrait conscience de cette contradiction, elle comprendrait que sa dynamique même repose sur des désirs eux-mêmes faux, non cohérents, inadéquats. Elle abolirait une telle dynamique suicidaire, plutôt que de vouloir « l’assainir », l’entretenir, de façon meurtrière, en tant que suicidaire. Ce n’est plus l’homéostasie du désastre comme désastre qu’il s’agirait de favoriser dès lors, mais il s’agirait bien plutôt de favoriser l’entrée irréversible dans un devenir qualitatif nouveau. Ce n’est plus alors ce qui « empoisonnerait » qui serait « assaini », mais c’est la transformation radicale du réel, vers ce qui soigne et guéri, qui s’engagerait.

Les spectateurs ne verraient plus la même chose, selon cette perspective : ce qui était furtivement « sublime », et bientôt oublié, devient une tragédie dont il faut toujours se souvenir, pour mieux s’avancer dans une histoire qui serait digne d’être gardée en mémoire.

​​​​​​​Ces articulations cybernétiques seront des cycles compulsifs qu’aura su abolir la résolution libre et commune. La mécanique amorale et destructrice sera devenue patience, confiance, et fidélité à une projection plus profonde.

Ce sont tous ces personnes au travail, toutes ces personnes fanatisées, que nous sommes quotidiennement, qui devraient prendre un jour la mesure des transformations, que leurs désirs contradictoires, mais potentiellement sublimés, engagent.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ben

Présentation

  • : benoitbohybunel
  • benoitbohybunel
  • : philosophie
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens