Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2015 5 25 /09 /septembre /2015 22:45

L'homme « augmenté » ne sera certainement pas un individu doté d'un meilleur QI, d'une plus grande espérance de vie, de forces physiques plus importantes, qu'il aurait acquis via des moyens artificiels.
La dimension artificielle de l'acquisition, d'une part, nous diminue, ne nous augmente pas. C'est par l'effort, qui renforce l'estime raisonnable de soi, qu'une « augmentation » réelle pour l'homme advient. D'autre part, le « progrès » pour un individu ne saurait s'évaluer selon des critères quantitatifs, car ceux-ci appauvrissent sa façon de se concevoir et de se sentir soi. Il n'y a d'« augmentation » que dans l'incarnation et la spiritualité ; il s'agit alors d'un saut qualitatif, d'un passage à une nouvelle intensité, et non de l'acquisition d'une nouvelle « compétence » mesurable. L'homme « augmenté » selon l'idéologie transhumaniste est un homme diminué, selon ce point de vue qualitatif. N'ayant rien vécu authentiquement, il serait par exemple le plus mauvais des philosophes : comment pourrait-il saisir, par exemple, le fait que l'angoisse permet une ouverture sur le monde, et la saisie de la structure totale du Dasein ? De la même manière qu'une machine sans âme est infiniment inférieure à un être humain incarné, doté de son expérience propre et de son affectivité propre, de la même manière un transhumain serait infiniment inférieur à un humain s'étant façonné par lui-même, par-delà l'augmentation, saisie en fonction d'une rationalité instrumentale, de ses capacités mécaniques.
La bêtise du transhumanisme, son manque total de vision philosophique, politique, ou poétique, doit nous permettre de rester optimistes sur un point : on ne bâtit pas un monde complet avec une telle absence de pensée ; on ne bâtit pas un monde humain complet avec de simples capacités techniques. Néanmoins, les moyens dont disposent dans la réalité présente les tenants de l'idéologie transhumaniste sont effrayants (cf. google). Et ces individus d'une bêtise insondable sont actuellement à combattre, non pas parce que leur utopie stupide devrait nous effrayer, mais parce qu'ils construisent concrètement un capitalisme dont le visage est plus effrayant encore que précédemment.
De toute façon, en un certain sens, l'homme « augmenté » est déjà sur terre : une certaine bio-médecine mécanisée à l'extrême, le dopage, la coke, le « fucker » fondant sa séduction sur des méthodes cybernétiques, le trader « sur-boosté », photoshop dans la publicité, tous ces phénomènes nous suggèrent l'existence présente d'humains augmentés. Ils ne sont certes pas encore le transhumain tel que le pense un Ronald Bailey, mais ils en seraient un avant-goût. C'est ce genre d'« augmentation » bien réelle et tout à fait contemporaine qu'il faut combattre dans la réalité présente, pour bâtir un monde où tout transhumanisme sera décidément impossible.
Combattre le transhumanisme pour combattre le transhumanisme est, quoiqu'il en soit, assez vain : cette idéologie n'est que dérivée par rapport à sa cause profonde : la structure capitaliste. C'est seulement dans un certain contexte économique que ce genre d'usage impensé et crétin des technologies peut être envisagé. Détruisez le capitalisme, et l'idéologie transhumaniste ne sera plus qu'un mauvais rêve.

Partager cet article

Repost 0
Published by ben

Présentation

  • : benoitbohybunel
  • benoitbohybunel
  • : philosophie
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens