Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2017 1 18 /09 /septembre /2017 08:11

Un meurtrier qui détruit intentionnellement, et consciemment, est responsable de ses actes, et sera légitimement condamné.

Mais il existe un autre type d'individu qui peut devenir un destructeur, non pas à cause de ses intentions malveillantes, ou à cause du mal direct qu'il ferait au monde, mais à cause du fait qu'il a une capacité de réparation, ou de soin, qu'il s'abstient de mobiliser.

Par exemple, si un médecin trouve un remède contre le cancer, et qu'il s'abstient de diffuser sa découverte, on peut dire qu'il sera, indirectement, à l'avenir, responsable de toutes les morts individuelles liées au cancer. Parce qu'il avait une capacité de soin, et qu'il ne l'a pas mobilisée, il sera responsable de tous les individus souffrant de l'absence de ce soin. Cette responsabilité est effrayante, car elle fait au fond de ceux qui ont la plus grande capacité de guérison des meurtriers de masse en puissance. Néanmoins, ce deuxième type d'individu ne saurait être condamné de la même manière, s'il s'abstient de soigner, que les meurtriers intentionnels, car c'est son inconséquence, et non sa conséquence, qui produit le désastre. Néanmoins, du point de vue des effets réels et concrets, il est susceptible de causer autant de dégâts que le premier type d'individus.

De la même manière, si une personne, par exemple une vedette surexposée (de la décision ou de la consommation, politique ou culturelle), a la possibilité, grâce à sa surexposition, de diffuser des discours critiques susceptibles d'améliorer les affaires humaines, et qu'elle ne le fait pas, préférant évoquer ses affaires privées ou ses créations standardisées, elle sera aussi, indirectement et partiellement, responsable du maintien du désastre. Si le monde dans lequel elle vit est un monde en guerre, où l'on massacre des enfants, elle sera aussi responsable de ce fait, au moins partiellement. Sa capacité ici est liée au fait que des millions de personnes l'écoutent ou la regardent, et que son discours serait dès lors susceptible d'avoir un impact conséquent. Si elle use de cette capacité pour diffuser des discours superficiels et inessentiels, elle gâche ce potentiel. Naturellement, dans la mesure où le spectacle est là pour créer des écrans de fumée, cette inconséquence est la norme. Mais on songe trop rarement que ces personnes surexposées sont aussi comparables à un médecin qui aurait un remède contre de graves maladies, et qui déciderait de ne pas l'utiliser.

Lorsqu'une vedette aujourd'hui préfère parler de ses affaires familiales, ou de son dernier film, tandis qu'on extermine des peuples (par exemple, en Birmanie), elle entretient au fond le désastre, en décidant de ne pas diffuser massivement ce qui est le plus grave et le plus important aujourd'hui. Alors qu'elle en a le pouvoir.

Partager cet article

Repost 0
Published by ben

Présentation

  • : benoitbohybunel
  • benoitbohybunel
  • : philosophie
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens